Guide des additifs alimentaires

 

       Retour Sommaire Dossiers








Les additifs alimentaires
 
 
Le guide des additifs alimentaires
LES SANS-DANGERS ET LES POISONS

Les additifs alimentaires sont présents dans la quasi totalité des produits alimentaires issus de l'alimentation industrielle. Ces sont des ingrédients que l'on ajoute aux aliments et dont le seul but est la rentabilité du produit. Ils peuvent allonger la conversation, modifier la couleur ou les qualités gustatives d'un produit, on améliore la consistance,.... Ils peuvent être d'origine minérale, végétale, animale ou provenir de synthèse chimique. Avant d'être autorisés à entrer dans l'alimentation humaine, ils doivent faire la preuve de leur utilité et de leur innocuité. Dans ces conditions seulement, ils sont autorisés par arrêté ministériel et inscrits sur une liste commune à tous les états. Ils sont ensuite obligatoirement mentionnés sur les emballages des produits alimentaires sous le nom de code E suivi du chiffre à 3 numéros qui les concerne.

Certains additifs, en raison de leur innocuité bien connu, sont utilisables en quantité libre ; d'autres et c'est la majorité sont soumis à des conditions d'usage réglementées, mais certains, au fur et à mesure des connaissances que l'on peut avoir sur eux, peuvent être considérés comme dangereux.

Il existe, répartis en 24 catégories, environ 350 additifs autorisés, qui entrent dans notre alimentation, celle fournie par l'alimentation industrielle, (aliments, préparations culinaires, boissons) et dont le but ne concerne pas notre équilibre alimentaire ou notre santé, mais uniquement les profits des producteurs et distributeurs de l'agro-alimentaire. Certains sont certes sans danger, d'autres devraient être absolument proscrits.

Quels sont ces additifs ? comment les reconnaître ?

LES COLORANTS (E100 et E199) sont des additifs inutiles, ajoutés pour appâter le client. Les couleurs vives séduisent la clientèle, alors on n'hésite pas a en rajouter : sodas, jus de fruit, charcuteries, bonbons, confitures, pâtisseries, plats cuisinés,.... Ils ont aussi pour but, et là on le dit moins, de cacher la mauvaise qualité de certains aliments. L'usage de colorants par un industriel rend le produit suspect, puisque par définition il est inutile.

LES CONSERVATEURS (E200 et E299) prolongent la durée de vie des aliments en empêchant la prolifération microbienne et les fermentations dans les aliments. Si certains de ces additifs ne présentent pas de nocivité, d'autres sont dangereux.

Comme les
nitrates et nitrites (E249 à 251), utilisés dans les charcuteries.

LES ANTIOXYDANTS (E300 à E399) ou anti-oxygènes
Ces produits sont dépourvus ou presque de nocivité. Leur rôle est d'éviter que l'action de l'oxygène ou des substances oxydantes viennent dégrader les produits alimentaires, en particulier les conserves. Certains de ces additifs peuvent même s'avérer bénéfiques pour la santé comme les vit. C et E de synthèse et leurs dérivés naturels ou artificiels ; leurs dérivés synthétiques le sont beaucoup moins. Les E320 et 321 sont dangereux.

LES MODIFICATEURS DE CONSISTANCE c'est la grande famille des "Agents de texture", utilisés dans la quasi majorité des sauces, crèmes, glaces, chocolats, margarines, confiseries, pains, pâtisseries, ... ces additifs couvrent donc plusieurs rubriques : LES ÉMULSIFIANTS pour sauces, mayonnaises, pâtisseries,... des produits peu recommandables issus de la chimie, qui "forcent" la nature. Les mayonnaises et sauces dérivées ne se dégradent pas grâce aux STABILISANTS (E450 à E452) qui maintiennent en l'état les mélanges et les couleurs, mais aussi la structure des émulsions d'eau et de corps gras qui devrait normalement retomber. Ils peuvent aussi bien détériorer notre santé en perturbant l'assimilation des graisses dans notre organisme.

LES GÉLIFIANTS (E400 à E407) qui donnent de la consistance, et LES ÉPAISSISSANTS (E405 et E410 à E415 et E460 à E466) augmentent la viscosité des préparations liquides (sauces, crèmes, glaces,...) c'est la famille des celluloses et des gommes.

ACIDIFIANTS, correcteurs d'acidité : répartis dans plusieurs catégories E170, E260 à E270, E325 à E338, E350 à E354, E363, E380, E500 à E507, E513, E524 à E528, E575.
Utilisés comme conservateurs, ou pour modifier la saveur, ils augmentent ou diminuent l'acidité des préparations. Leur emploi est fréquent notamment en confiserie, jus de fruits, plats préparés. Même l'acide chlorhydrique y figure...

LES ÉDULCORANTS - E950 à 967 apportent une saveur sucrée. On distingue les édulcorants d'origine naturelle dont le nom se termine par OL (ex. polyol) et ceux de synthèse. Ils entrent dans l'élaboration de boissons sans alcool, limonades, sodas, desserts, confiseries, sauces - voir notre note spéciale ASPARTAME (en fin de chapitre).

LES EXHAUSTEURS DE GOÛT - E620 à E640. Ce sont des glutamates qui renforcent le goût des aliments. Fréquemment utilisés dans : potages déshydratés, plats cuisinés, etc... (voir fin de chapitre note spéciale)


[
suite de l'article]   

 
Actualités-Consommation-Informations


             
Nos coordonnées   | mentions  légales |  Aci Informatique | Copyright 2012 aci-multimedia.net -  Magazine bio & Ecologie - Tourisme et Gastronomie

 

Magazine consommation, santé, nutrition, brèves sociales , cultures et connaissances, informations, les nouvelles technologies