Retour sommaire


 

 

 RESONANCE DE SCHUMANN ET SIGNAUX "RYTHMIQUE" DE LA TERRE     


 

 

 


En 1957, le Pr. O.W.Schumann (Université Munich) découvre les Ondes Transversales Magnétiques Terrestres aujourd'hui connues sous le nom d'Ondes de Schumann ou Résonance de Schumann. Il s'agit d'un phénomène atmosphérique naturel et permanent qui se propage autour de la Terre sous la forme d'une Onde Radio électrique. Il faut tout d'abord savoir que la Terre est entourée d'une épaisse couche de particules chargées électriquement et ionisées appelée IONOSPHERE. Cette couche d'air ionisée s'étend sur une épaisseur qui va de 60/80 Km à 640 Km ; c'est le bouclier qui protège la Terre contre les vents solaires et les rayons cosmiques et réfléchit en outre les ondes radio. L'ionosphère est une couche épaisse fortement chargée qui forme avec la Terre un véritable condensateur ; ainsi la Terre est chargée négativement et l'ionosphère positivement, ce qui crée entre les deux une différence de potentiel variable de 200 volts par mètre en moyenne. Ce qui fait un véritable générateur électrique et les vents solaires, en interaction avec l'atmosphère en rotation, agissent comme des balais sur le collecteur d'un générateur. Terre et Ionosphère contiennent assez d'énergie potentielle (au moins 3 milliards de KW) chacune pour que l'excitation résonnante de la cavité Terre/Ionosphère augmente l'amplitude de fréquences Schumann naturelle, facilitant le captage de puissance électrique utile. La Terre est en effet un grand conducteur sphérique et l'Ionosphère un plus grand conducteur encore. Les deux réunis constituent les plaques parallèles d'un condensateur d'un « condensateur sphérique » d'une capacité de 1500 microfarads pour la cavité totale Terre/Ionosphère. Dans les années 50, Russes et Américains s'intéressent aux travaux de M.TESLA, donc de l'Ionosphère, et se rendent vite compte que de puissantes émissions d'ondes ionisantes ont le pouvoir de modifier le climat. Ils leurs suffit d'activer les Electrons qui composent les différentes couches de l'atmosphère jusqu'à en modifier la densité. Le système HAARP de modification du climat est déjà là et nous lui consacrerons un chapitre.

Selon R.Miller « le champ magnétique » entourant la Terre peut être comparé à un gel assez ferme. Lorsque nos corps se déplacent et vibrent, ces mouvements sont transmis à l'environnement et vice-versa. Lorsque nous sommes normalement debout sur le sol, nous sommes « à la Terre » au sens électrique du terme.. Alors nos corps agissent comme de vidanges pour le champ électrostatique et déforment les lignes de force. Rappelons que le champ humain possède ainsi son propre champ électrostatique autour de lui, des lignes de champ résultant de diverses réactions biochimiques dans le corps ; le Bio champ qui en résulte, nous accouple au champ isoélectrique de la planète. En 1957, Schumann calcula les fréquences de la résonance Terre/Ionosphère et repéra la principale onde permanente à environ 7,83 Hz (cycles par seconde), chiffre confirmé plus tard par Koenig. Cette onde coincée dans la cavité d'air comprise entre la surface du sol et l'Ionosphère se répercute sans fin à la même fréquence de 7,83 car constamment réactivée. En fait, cette pulsation se nourrit de l'activité électrique des orages (à l'échelle du globe, il y a près de 300 éclairs à la seconde) mais aussi du vent solaire et de ses rafales de photons à hautes énergies qui viennent en permanence caresser les couches les plus hautes de notre atmosphère, l'électrisant progressivement et saturant la haute atmosphère de charges électriques qui constituent l'Ionosphère. Toutefois, en fonction du jour, de la nuit, des saisons, la pression du « souffle » solaire sur la haute atmosphère augmente ou diminue et l'épaisseur de l'ionosphère s'en ressent tout comme l'atmosphère terrestre. Rappelons que ces ondes Schumann vibrent à la même fréquence que les ondes cérébrales des êtres humains et des mammifères en général.

Selon HAIMSWORTH, le fait que les signaux naturels de la RS aient une influence sur l'évolution du modèle des ondes cérébrales montrent que tous les champs électriques de faible puissance  sont susceptibles d'exercer une telle influence, autrement dit, que les champs électriques produits inconsidérément par les technologies humaines modernes peuvent constituer « des sources de changements » comme par exemple, à plus ou moins long terme, l'extinction progressive des espèces existantes. Cela se comprend aisément puisqu'il s'agit d'un système accordé constitué d'au moins 20 oscillateurs dont les fréquences naturelles de résonance sont identiques. Si les oscillateurs commencent à émettre, il active aussitôt l'autre par une sorte de processus de résonance dans les neutrons. HAIMSWORTH cite le cas où, lorsqu'un homme est en méditation profonde (marquée par des ondes aux rythmes Alpha et Thêta qui traversent son cerveau) une entrée en résonance peut se faire entre l'être humain et la planète Terre. La planète Terre, en effet communique avec nous selon ce langage primitif des fréquences. Même la santé des hommes semble liée aux paramètres géophysiques par le biais des résonances de Schumann. Comme la fréquence des signaux RS est déterminée par les dimensions de la cavité entre la Terre et l'Ionosphère, tout ce qui modifie ces dimensions, modifiera aussi les fréquences de Résonance, comme par exemple, les tempêtes de l'Ionosphère qui provoquent des modifications magmatiques sous forme de tempêtes géomagnétiques qui peuvent intervenir dans la modification des signaux RS. En effet, les fréquences des signaux RS varient en fonction des conditions Ionosphériques qui changent quotidiennement de façon saisonnière et selon les variations de l'activité solaire qui, à son tour, varie selon le cycle de 11 ans de tâches solaires et du cycle lunaire de 27/29 jours, surtout durant les périodes de tâches solaires minimales. Les marées lunaires, en affectant la hauteur et l'épaisseur des couches peuvent modifier les dimensions de la cavité et par conséquent les fréquences RS ; c'est aussi les signaux ELF de HAARP envoyés par des hommes inconscients des dangers qu'ils font peser sur l'humanité, car il faut le rappeler, ces ondes RS vibrent à la même fréquence que les ondes cérébrales des êtres humains soit 7,8 Hertz ou cycles par secondes. C'est la fréquence de Résonance de l'Hypothalamus et l'unique fréquence commune à tous les mammifères, alors que le rythme Alpha peut varier d'une personne à une autre (entre 9 et 11 Hertz) la fréquence de 7,8 Hertz est commune à absolument tous. C'est une constante biologique sous laquelle la vie humaine est impossible, c'est dire son importance.[suite1]

      

  Actualités-Consommation-Informations

             
Liens partenaires   |   Nous contacter   |  Nos coordonnées   |  Les  liens    | mentions  légales |  Aci Informatique
Copyright 2011
aci-multimedia.net - aci-multimedia.fr - aci-multimedia.info - Femme Expatriée  Magazine Féminin -  Magazine bio & Ecologie - Tourisme et Gastronomie

 

Magazine consommation, santé, nutrition, brèves sociales , cultures et connaissances, informations, resonance de schumann