L'ATLANTIDE - LES CIVILISATIONS PERDUES

         Retour sommaire


Le saviez vous?

 

 L'Eden : à la recherche du paradis Perdu    


RESSOURCES NATURELLES
Un des éléments les plus précieux du monde est le RHENIUM qui vaut environ 10.000 Frs le kilo et qui entre dans la fabrication des alliages hyper résistants des satellites ou des avions. Le RHENIUM est habituellement obtenu à partir du molybdène (un sous-produit de l'extraction du cuivre) et selon un procédé long et onéreux qui ne permet d'en récupérer que 40 tonnes/an. Or les Russes se sont rendus compte que les fumerolles qui s'échappent du KUDRIAVY, un volcan de l'archipel des Kouriles, recèlent du Rhenium, qu'il est dommage de laisser partir en fumée. Solution Russe : recouvrir le cratère d'un chapeau pyramidal ; filtrer et récolter ainsi 2 tonnes/an de ce précieux métal. Chapeau !! au fait, et si le volcan entre en éruption ?


 

 

 

  Les terres mythiques ont toujours enflammé l'imagination des hommes et fait rêver des générations entières. Je me suis laissé prendre aussi à cette fièvre cl j'ai choisi "ma terre" guidé sans doute plus par la nostalgie des origines. Je suis donc parti en quête de L'EDEN et vais ici vous retracer mon itinéraire. L'EDEN, dans la tradition hébraïque est ce mythique jardin où le seigneur plaça Adam et Eve. D'ailleurs, I'hébreu Eden a conservé le sens de volupté de plaisir et de félicité. Or, la linguistique nous apprend que, non seulement, la notion d'Eden, mais le terme lui-même, sont pré-hébraïques. En effet, l'Eden hébreu a son origine dans le terme sumérien Edinu (plaine, campagne). C'est à Sumer également que nous trouvons la plus ancienne notion de Gan, qui, en sumérien désigne un champ, une terre cultivée. De ce Gan sumérien est issu plus tard le Gannatu Akkadien (parc) et plus tardivement encore le Gan hébreu qui désignera le parc ou jardin d'Eden. Le Gan Eden hébreu est donc le parc ou le jardin dans la plaine ou la campagne. L'Eden sumérien se nomme Nidduki, équivalent de dilmun Akkadien. Les deux termes ont le sens de pays de gloire, de soleil et de lumière. Les traditions suméro-sémitiques situent l'Eden dans le golfe Persique (nommé Mer ou Fleuve Amer ou encore Mer du Soleil Levant).

Cet Eden pa- radisiaque se situe à Dilmun ou vers Dilmun, connu jadis aussi sous le nom de Ka- Lum-Ma ou Pays des Dattes, aujourd'hui Bahrcin. Avant d'aller plus loin sur les chemins de L'EDEN, nous allons noter le parallélisme étonnant qui se dégage entre la conception sumérienne et sa copie déviée qu'est la relation sémitique. L'emprunt des termes n'est pas seul en cause, il y a aussi l'emprunt du mythe, et je vais vous conter, à ma façon, d'après les textes sumériens et en faisant les rapprochements Bibliques. Dans cet Eden qu'est Dilmun, règne la Grande Déesse Ninhursag, Reine du Pays. Elle donnera naissance à trois générations de déesses engen- drées par le Dieu de l'Eau ( Noé sauvé des eaux aura aussi trois fils : Caïn, Abel, et Seth, Adam rescapé vraisemblablement d'un premier déluge aura aussi trois fils : Caïn, Abei, Seth. On voit déjà le passage des cultes méditerraaéens archaïques, de type Matriarcal passer au type sémite Patriarcal.

Enki, Dieu de la terre (Adam aussi est fait de terre) ensemence la ravissante Ninnu (Lilith) fille de Niahursag et 9 jours (9 mois, bien entendu), du couple Ninnu-Enki naîtra la déesse Ninkurra. Alors Niahursag placera Enki et Ninnu (Adam et Lilith) dans un jardin où elle avait planté 8 plantes (dans la Bible patriarcale, c'est Yahvé qui plante un jardin en Eden). Alors, Enki (Adam) succombera à l'irrésistible envie de connaître la saveur de ces plantes (dans la Bible c'est le serpent tentateur qui incitera le couple édénique à goutter au fruit défendu) Enki les fera quérir par son serviteur Isimud et les gouttera. Courroucée, la Grande Déesse (Yahvé) pour les punir, maudira le non d'Enki et le vouera à la mort (Adam sera maudit et perdra l'immortalité). Enki sera alors atteint de 8 maladies (autant de plantes gouttées). Mais, dans son infinie bonté, la Déesse, compatissante, créera huit divinités pour les guérir (tradition dravidienne des divinités féminines qui envoient et guérissent les maladies) Or, l'une des 8 parties malades est une "côte", Pour guérir cette "côte" la déesse créera la déesse Ninti (Eve). Ti sumérien signifie vivre et faire vivre. C'est donc Ninti-Eve, notre aïeule qui permet à Enki- Adam de vivre ou de survivre. Les matchos modernes élevés dans la tradition du patriarcat sémito-aryen seront navrés d'apprendre que cette pauvre Ninti-Eve n'avait rien à voir avec la Pomme symbole du péché dont on l'accusa à tort. Les phallocrates hébreux ont inversé le mythe comme plus tard les phallocrates aryens inventeront celui de Pandore si désobligeant pour nos chères compagnes.

Pour rester dans les légendes qui gravitent autour du sujet de L'Eden, mentionnons encore que Siuzudra sauvé du déluge sera transporté à Dlimun là où le soleil se lève ; son sosie Ut-napishtim à l'embouchure des deux fleuves "à l'autre bout du monde". Adam fera comme ses modèles et sera transféré sur la terre d'Erez, et après la naissance de Seth, transporté sur la terre de Thebel, la plus haute des 7 terres. Donc Adam paraît bien lié à un déluge bien avant celui de Noé. L'Eden finalement, paraît n'avoir rien de mythique, et il y a de fortes chances que ce "Paradis" ait bien existé Ce fut un pays où il faisait bon vivre, où l'on pratiquait la religion, l'agriculture, la métallurgie (comme en Atlantide) C'est aussi la Terre des ancêtres.

Ce n'est pas de l'utopie, mais c'est le résultat de l'extrapolation linguistique faite sur la base des dérivations de la racine sémitique D/N. Cette racine offre en effet plusieurs séries de vocables relatifs à la paix et à la douceur de vivre (Adna) [

suite sur l'article "l'Eden à la recherche du paradis perdu"]


        

  Actualités-Consommation-Informations

             
Liens partenaires   |   Nous contacter   |  Nos coordonnées   |  Les  liens    | mentions  légales |  Aci Informatique
Copyright 2011
aci-multimedia.net - aci-multimedia.fr - aci-multimedia.info - Femme Expatriée  Magazine Féminin -  Magazine bio & Ecologie - Tourisme et Gastronomie

 

Magazine consommation, santé, nutrition, brèves sociales , cultures et connaissances, informations, les sécrets de l'Atlantide, l'Eden