Retour sommaire



 

 LES AUSTRALOIDES   ...............    LA PREMIERE RACE HUMAINE


 



 

 

La présence en différents points du globe de la race australoïde est aujourd'hui bien attesté et l'on considère cette présente comme extrêmement ancienne ; dans la plupart des cas, elle est antérieure . 40.000 ans. La race australoïde est considérée par la plupart des chercheurs comme la plus ancienne race humaine. Anthropologiquement, elle a de nombreuses similitudes avec le type Neandertal, ce qui a incité certains savants (Huxley, Hopwe, Von Luschen,...) à donner les australoïdes comme descendants de ces Néandertaliens si bizarrement éteints et qui, en fait, se seraient perpétués par la race australoïde. Si cette hypothèse est séduisante et peut expliquer certains faits obscurs, elle n'est toujours qu'une hypothèse. Le foyer d'origine des australoïdes a été recherché en divers points, mais on considère généralement qu'ils seraient originaires du continent de SUNDA, qui, il y a un peu plus de 45.000 reliait entre elles les actuelles îles de la Sonde, Java, Bornéo et les rattachait à la frange côtière du sud-est asiatique. Toutefois, il y a de fortes probabilités pour que les autraloïdes d'alors n'aient pas été uniquement cantonnés dans le continent de Sundaet qu'ils peuplaient aussi la Wallacee et le continent de Sahul. Ce dernier comprenait jadis l'Australie, la Tasmanie, la Nouvelle Guinée, Timor et n'était séparé du continent de Sunda que par l'archipel de Nallacee formé de nombreuses îles assez rapprochées les unes des autres, certaines si rapprochées du Sahul qu'elles se situaient à des distances allant de 70 km.à 35 Km. Ce faible espace ne devait pas présenter de difficultés insurmontables pour une traversée maritime d'autant plus que l'on sait qu'à cette époque les Australoïdes naviguaient déjà. et que leurs embarcations si primitives soient-elles étaient capables de venir à bout d'un tel parcours. En Australie par exemple, sur l'un des plus anciens sites, on a retrouvé des traces d'embarcations datant de plus de 40.000 ans... On peut donc supposer, avec beaucoup de vraisemblance, que bien avant -40.000 l'ensemble Sunda-Sahul, Wallacee était occupé par la race australoïde. A l'appui de cette hypothèse on constate que Java offre des types australoïdes très anciens (Solo, Wajack) indéniablement apparentés. En l'absences d'éléments suffisamment convaincants, il ne nous parait pas possible d'affirmer, que le continent d'origine des autraloïdes est celui de Sunda/Sahul/Wallace des éléments nouveaux semblent situer avec plus de probabilité le lieu d'origine en Afrique.

Le groupe Sunda/Sahul/Wallacee aurait donc été peuplé après et aurait été une plate forme de départ vers l'Asie, le Pacifique et l'Inde. Aux environs de -40.000 des foyers australoïdes sont connus un peu partout. En Australie : Lac Arumpo (-36.000) lac Mungo (-30.000) rivière Swan (-39.000) en Inde vers (-38.000), en Afrique et en Amérique à des dates voisines. Nous en parlerons en détail plus loin. Ceci laisse supposer que bien avant -40.000 les Australoïdes étaient déjà en place sur plusieurs continents et qu'à des époques très reculées de l'histoire de l'homme, il y eut des migrations.

Ces 40.000 ans, c'est uniquement un repère chronologique qu'il nous faudra sans doute, dans les années à venir reculer de plusieurs millénaires. Mais pour l'instant, ce repère nous suffit. Et puis, on peut avec vraisemblance supposer que des migrations importantes aient eu lieu autour de cette date phare car il semble que ces migrations aient pû être occasionnées par des bouleversements climatiques et géologiques. Par race australoïde, on entend des individus de 1m65 à 1m55, dolychocéphales, au teint brun clair, aux cheveux frisés et non crépus, de groupe sanguin 0. Étant donné l'extrême ancienneté de cette race, on peut penser que la dérive génétique et morphologique qui a affecté des ensembles raciaux plus récents a pû marquer de ses empreintes cette archaïque race humaine, nous offrant ainsi, actuellement une variété de types qu'il est parfois malaisé de définir avec précision. Compte tenu de ces considérations et des recherches qui ont été faites, on peut englober avec certitude dans la race australoïde, les types ; suivants : Australiens, Mundas de l'Inde, Négritos, Aetas des Philippine, Veddas de Ceylan, Tasmaniens, Semang de Malacca, Irula, Kadar et Panyan de l'Inde du Sud, certains peuples de Malaisie, Bornéo, Nouvelle Guinée, Karang de Java, etc... Tous ont une filiation australoïde certaine. A ce groupe, on peut joindre : Moi' d'Indochine, Lubu et Ulu de Sumatra, Toula des Célébes, Shom-Pen de Nicobar, Sakaï' de Malaisie, Batin, Nom- Khmers, bien que certains aient subi tardivement une influence asiatique. C'est le cas des Skaï de Malaisie, Ymbi de Thaïlande, Kubu et Lubu de Sumatra, Pounan de Bornéo ; derrière le métissage relativement récent avec les mongoloïdes, transparaît une origine australoïde certaine. On peut faire le Même constat propos de la sous-race mélanésienne qui a, en majorité, conservé le type dolycho et de nombreuses caractéristiques raciales et culturelles australoïdes.
[suite]

   

  Actualités-Consommation-Informations

             
Liens partenaires   |   Nous contacter   |  Nos coordonnées   |  Les  liens    | mentions  légales |  Aci Informatique
Copyright 2011
aci-multimedia.net - aci-multimedia.fr - aci-multimedia.info -  Femme Expatriée  Magazine Féminin -  Magazine bio & Ecologie - Tourisme et Gastronomie

 

Magazine consommation, santé, nutrition, brèves sociales , cultures et connaissances, informations, les australoïdes origine, histoire, peuple, peuplade, population