Location Vacances Europe
 

µ

















 

Destination Bio

 

Voilà des mois déjà que les acteurs de la filière Bio se sont mobilisés pour expliquer aux consommateurs les principes et les valeurs de l'agriculture Bio. A cet effet, ils ont multipliés les salons et les foires, les forums et les réunions, les animations, informations et pédagogiques, notamment dans des magazines spécialisés dans le Bio (Vie Claire, Planète, Bio, Naturalia,....) dans les super marchés ayant des rayons Bio, dans les écoles, les cantines et les restaurants d'entreprises. Cette démarche de sensibilisation, pour porter ses fruits, devrait être poursuivie sur plusieurs mois encore, car les gens oublient vite même s'il s'agit de leur propre intérêt, en l'occurrence celui de leur santé. Il faut chaque fois événement ou plutôt un incident dans la chaîne alimentaire (vache folle, listériose, salmonellose, farines animales, OGM, veau aux hormones, dioxyne,....pour qu'ils se sentent concernés.

Certes le Bio est un peu plus cher, mais on emploie souvent cette différence de prix dans des futilités et des dépenses inutiles, alors que la santé prime sur tout ou presque. Mais je crois et j'espère, que le consommateur a été conquis par le Bio et qu'il le testera.

De ce côté là, il y aura un sérieux effort à faire en distribuant des produits irréprochables quand à la qualité et au respect des normes Bio imposées. Il faudra aussi des contrôles sévères (et non des visites de courtoisie) par un nombre plus grand de contrôleurs et des contrôleurs beaucoup mieux qualifiés que certains qui exercent actuellement. On peut même en former, la branche Bio peut aussi créer nombre d'emplois.
Si le Bio est aujourd'hui en progression pour les années à venir, sa progression devrait être plus grande encore au fur et à mesure que les terres cultivables en Bio pourront être récupérés. En effet il faut environ 3 ans pour qu'un sol gorgé d'engrais et de produits chimiques puissent être à nouveau cultivable pour le Bio après avoir été purgé. Le problème de l'eau d'arrosage sera également à suivre car il sera hors de question d'arroser des sols voués au Bio de l'eau polluée.




ORGANISMES DE CONTROLE

ECOCERT FRANCE - BP 47 32600 L'Isle-Jourdain (05 62 07 34 24)

QUALITE FRANCE - 18 rue 75002 Paris (01 42 61 58 23)

AFAQ-ASCERT Iternational
- 116 avenue Aristide Briand BP83 92225 Bagneux Cedex (01 46 15 70 60)

QNPC (Qualité Nord-Pas-de-Calais)
241 avenue de la République 59110 La Madeleine
(03 28 38 94 84)

ULASE - Place du Champ de Mars 26270 Loriol-sur-Drôme (04 75 61 13 00)




[ Retour au Sommaire Bio & Ecologie]






  


 Haut de page


 Energie Solaire  - Nous contacter  - Tourisme & Gastronomie  -  Le Bio & Ecologie  -  Galerie d'Art  -  Aci Logiciels Informatique  -  Home expatriation  -  Magazine Feminin -
Les Boutiques  -  Home Vacances  -   Devenez partenaire  - Annonces gratuites   -  Ici votre petite annonce   Espace Formation Portage salarial - Centres d'affaires  
Copyright 2009 Multimedia.net  - aci-multimedia.fr  - aci-multimedia.info  - Chauffage-reversible.info  - mentions  légales  - Nos coordonnées -  Les   liens   - Liens partenaires